pont cosne
HISTORIQUE DE LA SOCIETE DE TIR L'ARQUEBUSE COSNOISE


RETOUR
           En 1888 nait la "COSNOISE", société de gymnastique, de tir et de préparation militaire. Elle reçoit l'agrément du gouvernement, le 10 juin 1909 sous le n° 1781. Affiliée à l'union des sociétés de tir de France sous le n°623, elle a prit part de 1909 à 1930 aux concours de tirs de ROUBAIX, GRENOBLE, RENNES, NEVERS, BOURGES et ORLEANS. Tout ceci en liaison étroite avec l'armée qui fournissait armes et munitions. La revanche à la défaite de 1870 était dans l'air et le tir était un élément de participation à cette revanche.
                Le premier stand fût implanté au lieu dit "le champ de manoeuvre" à la sortie nord de COSNE SUR LOIRE, à proximité de l'ancienne RN7. Par la suite l'armée édifia dans l'ile de Cosne une butte de tir pour l'usage du régiment, puis du bataillon qui tinrent garnison à COSNE. L'utilisation de cette butte fût concédée à la société de tir qui y entrainait ses compétiteurs.Cette butte de tir, parrallèle à la voie ferrée qui enjambe le pont du P.O. à Port Aubry, exigeait, puisque les tirs étaient perpendiculaires à cette voie, une liaison étroite avec la compagnie du P.O. pour l'organisation des séances de tir. Il fallait en particulier une liaison téléphonique du pont au pas de tir pour faire cesser ceux-ci au passage d'un convoi.
                En 1930, un projet de stand sur l'actuel stade était dressé par Monsieur CHARTON, architecte à COSNE. Il ne verra jamais le jour.
                La société a fonctionné ainsi jusqu"en 1940 où là les Allemands mirent fin et pour cause à son activité.
                Le 24 mai 1954, dans le cadre de l'U.C.S , Monsieur DOMAINE, avec quelques mordus, remit sur pied une section de tir qui fonctionna jusqu'en 1969 où elle fût dissoute. Encore une fois l'armée prêta des carabines 22 long rifle et fournit les munitions. Monsieur DOMAINE assurait également la préparation militaire. A l'époque les disciplines pratiquées  étaient le tir à 12m avec des bosquettes. Le stand était implanté à proximité de l'actuel relais hertzien dans la zone sud de COSNE.
                En 1979 naissait L'ARQUEBUSE COSNOISE, grâce aux fonds et aux armes laissées par nos prédécesseurs et nous furent remis par l'U.C.S. Depuis cette renaissance après divers emplacements de stands (Hangars POUSSIERE, rue de villechaud - impasse jean d'or - gymnase de l'U.C.S. - bâtiment de l'ancien équarissage) le stand est implanté rue des sables. La première pierre a été posée le 29 juin 1999, il est opérationnel depuis l'an 2000.

                Sur le plan sportif l'ARQUEBUSE COSNOISE a compté plusieurs champions de France aussi bien en discipline 10m et 25m , plusieurs de nos membres ont participé à des compétitions européennes et mondiales
.



PETIT HISTORIQUE DU TIR EN FRANCE

            Le tir sportif a vu le jour en France le 03 avril 1369, quand le roi CHARLES V a recommandé par décret, les jeux de l'arc et de l'arbalète (ceci pendant la guerre de cent ans où l'on vit apparaître à la bataille de CRECY en 1346, les premiers canons ).
            Au XVéme siècle les arquebusiers se regroupent par compagnie pour se mesurer lors de concours de tir.
            En 1866 intervient la création des société civiles proches de nos clubs actuels. le 03 juin 1886 est crée l'union des sociétés de tir de France (ancêtre de la FFT), ayant pour rôle d'organiser des championnats nationaux et scolaires, d'établir des records et de préparer la jeunesse à l'obtention du certificat d'aptitude militaire.
            Dans le département de la Nièvre, le comité de tir fût créé en 1954 avec un siége social à la mairie de  NEVERS.

            C'est le baron Pierre de Coubertin, rénovateur  des jeux olympiques (champion de France au pistolet à sept reprises) qui devait imposer le tir comme discipline olympique, à ATHENES, aux premiers jeux de l'ère moderne en 1896.
haut
retour